charlotte-gainsbourg-j-ai-grandi-avec-l-idee-que-le-malheur-est-seduisant,M192610

Charlotte Gainsbourg à l’affiche aux côtés de Marion !

Alors que le festival de Cannes, édition 2016, prend fin, de nouveaux projets cinématographiques sont annoncés pour l’année à venir. C’est le français Arnaud Desplechin (Trois souvenirs de ma jeunesse, Jimmy P.) qui a lancé la bonne nouvelle sur la croisette : le réalisateur prépare un nouveau film et le casting nous plaît énormément !

Louis Garrel, Mathieu Amalric, Charlotte Gainsbourg et évidemment notre belle Marion Cotillard seront à l’affiche de Les fantômes d’Ismaël. Pour son neuvième long-métrage, le réalisateur aux 6 récompenses a souhaité créer la première collaboration entre deux actrices françaises hors paires. Et oui, c’est bien la première fois que Charlotte Gainsbourg et Marion Cotillard vont se donner la réplique. Une association très attendue par tous les passionnés de cinéma, surtout que les deux femmes n’ont plus collaboré avec un réalisateur français depuis bien longtemps.

Les deux actrices, amies de longue date, vont pouvoir éblouir tous les spectateurs par leur beauté naturelle et surtout leur jeu incomparable. Nous sommes très impatients de voir le résultat final !

Quel est le sujet de ce long-métrage ?

Nous ne savons pas grand chose de ce nouveau projet, si ce n’est qu’il s’agirait de l’histoire d’un cinéaste dont la vie est troublée par le grand retour d’un amour disparu à la veille du tournage de son nouveau film. L’homme, perturbé, va devoir faire face à cette surprise de taille.

Alors, peut-être que c’est Marion qui jouera l’amoureuse du cinéaste ? Qui sait, nous n’avons pas plus d’informations… Le tournage du film débutera durant l’été 2016. Sa sortie n’est donc pas prévue pour cette année, mais nous mourons tous d’impatience à l’idée de découvrir le résultat final.

En faisant un retour en arrière sur les dernières réalisations de Arnaud Desplechin, il est fort probable que sa dernière oeuvre soit sélectionnée pour le Festival de Cannes de 2017.  Affaire à suivre… 

Réagir à l'article

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.